bienvenue.gif





Saints et Saintes du 22 janvier Jevismafoi-mini3





http://res.cloudinary.com/aleteia/image/upload/new-toolbar/aleteia-fr.png



Saints et Saintes du 22 janvier Jour10



http://www.ilebouchard.com/wp-content/uploads/2013/11/logo-KTO.jpg


http://www.coopdonbosco.be/inforcoop/nt/images/052014/8.jpg


Saints et Saintes du 22 janvier Logo-r10


liens utiles

Site du VATICAN

Parole du jour

Le saint du jour

Une Minute avec Marie

Homélie du Père Jean

Une Parole pour ta route

Diocèse de la Réunion

=

Doyenné du Tampon


hymne
avec Facebook

Saints et Saintes du 22 janvier

Aller en bas

Saints et Saintes du 22 janvier Empty Saints et Saintes du 22 janvier

Message  lily le Sam 22 Jan 2011 - 17:34


Saints et Saintes du 22 janvier Defunt24
Saints,Saintes et fetes du jour

Saint Alphonse Leziniana
Dominicain Espagnol (+ 1745)Ce dominicain espagnol était le compagnon de saint François Gil. Il était né à Tortosa en Espagne. Envoyé aux Philippines puis au Tonkin (Vietnam), il évangélisa avec beaucoup de persuasion. Il fut ensuite emprisonné plusieurs années et décapité à Checo, sous le règne de l'empereur Tinh-Doanh. Il fut canonisé en 1988.
<<>>
Saints François Gil et Matthieu Alphonse
dominicains espagnols martyrs au Tonkin (+ 1745)"C'est au cours de la persécution de 1744 que furent martyrisés François Gil de Frederich et Matthieu-Alphonse Leziniana. Tous deux espagnols, ils avaient reçu leur formation apostolique à Manille, avant d'être envoyés au Tonkin. Ils avaient l'un et l'autre 42 ans quand ils furent arrêtés et jetés en prison ; là, dans la mesure où leurs gardiens le leur permettaient, ils continuèrent leur ministère apostolique auprès des chrétiens qui venaient les visiter. François fut condamné à mort, Matthieu à la prison perpétuelle, mais il insista pour partager le sort de son frère et tous deux furent décapités le 22 janvier 1745, en exhortant les chrétiens à demeurer fidèles."
(source: les dominicains martyrs du Tonkin )
Ils font partie des martyrs du Vietnam (+1745-1862) canonisés en 1988 (béatifiés par saint Pie X en 1906).
Au Tonkin , en 1745, les saints martyrs François Gil de Federich et Matthieu Alonso de Leziniano, prêtres dominicains. Sous le règne de Trinh Doanh, après avoir prêché l’Évangile sans discontinuer et même dans les chaînes, ils furent frappés du sabre, allant glorieusement à la mort pour le Christ.

Saints et Saintes du 22 janvier Saint_20
Saint Vincent
Diacre de Saragosse, martyr à Valence (+ 304)
(avec son frère saint Oronce et saint Victor)
La vie du patron des vignerons s'est tellement améliorée au cours des temps qu'il est difficile de démêler l'histoire de la légende. Trois faits sont historiques: il était diacre; il sut dominer les plus cruels supplices et, malgré ses souffrances, il chantait, riait et répondait avec humour aux humeurs de son tortionnaire, au point que saint Augustin dira de lui: "A travers cette ténacité, on discerne la puissance de Dieu."
"Vincent, diacre de Saragosse, fut mis à mort à Valence (Espagne) avec son évêque Valère en 304 ou 305, après avoir subi la torture. Comme Laurent de Rome, Vincent offre le modèle accompli du service dans l'Église: ministre de l’évêque pour l’offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l’accompagner aussi à l’heure suprême du témoignage. Son culte, très répandu dans les pays de vignobles, le fut également à Viviers, où la Cathédrale lui fut dédiée dès le VIe siècle. Vincent signifie 'vainqueur', et la liturgie joue volontiers sur le sens de son nom." (Saint Vincent, diacre et martyr - Titulaire de la cathédrale et patron du diocèse - Église catholique en Ardèche)
"Au cours des années 304 et 305, plus d'un millier de chrétiens périront en Espagne sous la torture. Le martyre de Vincent a été rapporté très tôt par le poète Prudence (348-v.415) dans son ouvrage 'La couronne des martyrs'. Son culte s'étendait à la totalité de l'empire romain dès l'époque de saint Augustin (354-430). L'iconographie le représente, en habit de diacre portant l'évangéliaire (proclamé par lui au cours de la messe) et la palme du martyre. Il est encadré de deux ceps de vigne portant des grappes de raisins." (paroisse Saint-Vincent en Narbonnais - Prières à Saint Vincent - Chanson des vignerons pour la fête - site des catholiques de l'Aude)
Quant à l'origine de son patronage des vignerons, plusieurs hypothèses sont envisagées sur le site de l'académie de Reims.
Mémoire de saint Vincent, diacre de Sarragosse et martyr. Dans la persécution de Dioclétien, en 304, avec son évêque saint Valère, il fut conduit à Valence, et là, après avoir subi la prison, la faim, le chevalet, des plaques brûlantes, il s’envola au ciel, vainqueur, pour recevoir la couronne du martyre.
<<>>
Bienheureux Joseph Nascimbeni
fondateur de l’Institut des Petites Soeurs de la Sainte Famille (+ 1922)Une vie toute simple au service de l'Église et de l'éducation des jeunes. Originaire de Vérone en Italie du Nord, il devint prêtre en 1874. Il fonda l'Institut des Pauvres Sœurs et de la Sainte Famille et termina sa vie comme curé d'une humble paroisse, à Castelletto en Vénétie. Il fut béatifié en 1988.
À Castelletto del Garda aux confins de la Vénétie, en 1922, le bienheureux Joseph Nascimbeni, prêtre, fondateur de l’Institut des Petites Soeurs de la Sainte Famille.
Martyrologe romain
<<>>
Bienheureuse Marie Mancini
moniale dominicaine (+ 1431)Elle vécut à Pise en Toscane. Elle fut d'abord épouse et mère de famille. Mariée à douze ans, mère de deux enfants, elle devint veuve à seize ans. Remariée, elle perdit son second époux huit ans plus tard. Grande était sa miséricorde pour les pauvres. Devenue moniale dominicaine, elle réalisa pleinement sa vocation de contemplative et de mystique.
À Pise en Toscane, l’an 1431, la bienheureuse Marie Mancini. Deux fois veuve, ayant perdu tous ses enfants, elle institua, avec les encouragements de sainte Catherine de Sienne, la vie commune au monastère de Saint-Dominique qu’elle dirigea pendant dix ans.
<<>>
Saint Vincent Pallotti
Fondateur de la Société de l'Apostolat Catholique (+ 1850)
Prêtre romain qui fonda la Société de l'Apostolat Catholique. Après une brève période comme professeur de théologie, il se voua au travail pastoral à Rome et fonda la congrégation des Pallotins. En 1836, il créa une semaine de prière en faveur de l'unité des Églises orientales, dans l'octave de l'Épiphanie. Il s'intéressa également à l'union avec la Communion anglicane. Il fut canonisé en janvier 1963.
Le pape Paul VI a pu dire de lui: ”Vincent Pallotti a été un précurseur…Il a devancé de près de cent ans la découverte du fait suivant : dans le monde des laïcs, jusqu'à présent passif, somnolent, craintif et incapable de s'exprimer, il existe une prodigieuse énergie au service du bien. Saint Vincent a frappé à la conscience des laïcs comme on frappe à une porte.” (1er septembre 1963 à Frascati).
(Saint Vincent Pallotti et son œuvre)
À Rome en 1850, saint Vincent Palloti, prêtre, fondateur de la Société de l’Apostolat catholique, qui stimula, par ses écrits et ses œuvres, la vocation de tous ceux qui sont baptisés dans le Christ à travailler activement en faveur de l’Église.
Martyrologe romain
Saint Vincent Pallotti affirme: "La règle fondamentale de notre petite Congrégation est la vie de notre Seigneur Jésus Christ pour l'imiter avec toute la perfection possible"
<<>>
Bienheureux Ladislas Batthyany-Stratmann
père de famille et médecin (+ 1931)"'Ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes' (1 Co 1, 25). Ces paroles du saint Apôtre Paul reflètent la dévotion et le style de vie du bienheureux Lászlo Batthyány-Stratt-mann, qui fut père de famille et médecin. Il utilisa le riche héritage de ses nobles ancêtres pour soigner gratuitement les pauvres et pour construire deux hôpitaux. Son intérêt le plus grand n'était pas les biens matériels, et le succès et la carrière ne furent pas non plus les objectifs de sa vie. Il enseigna et vécut tout cela au sein de sa famille, devenant ainsi le meilleur témoin de la foi pour ses enfants. Tirant sa force spirituelle de l'Eucharistie, il montra à ceux que la Divine Providence conduisait à lui la source de sa vie et de sa mission.
Le bienheureux László Batthyány-Strattmann ne plaça jamais les richesses de la terre avant le vrai bien qui est dans les cieux. Que son exemple de vie familiale et de généreuse solidarité chrétienne soit un encouragement pour tous les fidèles à suivre fidèlement l'Évangile."
László Batthyány-Strattmann, M.D. (1870-1931) béatifié le 23 mars 2003
Biographie - Homélie du Saint-Père Jean-Paul II - site du Vatican
À Vienne en Autriche, l’an 1931, le bienheureux Ladislas Batthyany-Stratmann. Père de famille, il fut par sa vie et son action, un témoin de l’Évangile, aussi bien en famille que dans la société. Médecin, il fit honneur à son art et montra une grande charité en assistant les malades, pour qui il fonda des hôpitaux, où il n’accueillait que les pauvres et les indigents.
Martyrologe romain
<<<<<<<<>>>>>>>>>>

Saints et Saintes du 22 janvier Defunt25
Autres Saints et Saintes du jour

Saint Alphonse Leziniana
Dominicain Espagnol (+ 1745)
Saint Anastase
Martyr en Assyrie (+ 628)
Saint Antiochius
moine de la laure de Saint Saba (+ v. 630)
Bienheureux Antoine Della Chiesa
Prêtre de l'Ordre de saint Dominique (+ 1459)
Saint Barnard
Archevêque de Vienne, en Isère (+ 841)
Sainte Blésille
(+ 384)
Saint Blidran
évêque de Vienne (+ v. 679)
Saint Britwold
Evêque de Ramsbury (+ 1045)
Saint Dominique
Bénédictin, abbé (+ 1031)
Saints François Gil et Matthieu Alphonse
dominicains espagnols martyrs au Tonkin (+ 1745)
Saint Gaudence
évêque de Novare (+ 418)
Bienheureux Gautier
évêque de Poitiers (+ 1307)
Bienheureux Gautier de Bierbeke
cistercien (+ 1222)
Bienheureux Guillaume Patenson
prêtre et martyr en Angleterre (+ 1592)
Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade
fondateur des Marianistes (+ 1850)
Saint Joseph le Cretois
(+ 1669)
Bienheureux Joseph Nascimbeni
fondateur de l’Institut des Petites Soeurs
de la Sainte Famille (+ 1922)
Bienheureuse Laura Vicuna
jeune martyre (+ 1904)
Sainte Lufthilde
ermite (+ v. 850)
Saint Macaire de Zhabin
(+ 1623)
Saint Manuel
martyr (+ v. 813)
Saint Oulph
(3ème s.)
Saints Timothée et Tite
Disciples et compagnons de saint Paul (1er s.)
Saint Valère
Evêque de Saragosse (+ 315)
Saint Vincent de Digne
Deuxième évêque de Digne (+ 380)

(Nominis.cef.fr)
lily
lily
Animation
Animation

Messages : 3692
Date d'inscription : 11/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum